Séjour Linguistique

Les clubs de football : la proie des milliardaires

Manchester UnitedLes anglais commencent à y être habitués, après Chelsea, Manchester United, et plus récemment Manchester city, les milliardaires aiment avoir un club de foot ! Mais cette tendance dépasse l’Angleterre puisque la Liga (Espagne) et la Ligue 1 (France) ont vu récemment plusieurs clubs être rachetés par ces fortunés décomplexés.

Roman Abramovitch est l’exemple phare de ces milliardaires qui injectent des sommes pharamineuses dans les clubs de foot. Ce multimilliardaire russe dont la fortune est estimée à près de 14 milliards de dollars est l’actuel propriétaire du club de Chelsea. Il prend le contrôle  en 2003 du célèbre club anglais et investit massivement pour éponger les dettes du club (à l’époque s’élevant a 120 millions d’€) ainsi que pour les transferts de nouveaux joueurs. Situation similaire pour le club de Manchester United, avec à sa tête la richissime famille Glazer. Plus récemment, Manchester City, qui avait du mal à sortir la tête de l’eau et à obtenir des résultats, a été racheté par le vice-président des Emirats Arabes Mansour bin Zayed Al-Nahyan. Cet émir, membre de la famille régnante d’Abu Dhabi, a su redressé la barre en effectuant notamment de nombreux transferts de joueurs très coûteux.

Le virus semble se propager de l’autre côté de la manche, avec l’arrivée du qatari Logo du PSGNasser al-Khelaifi en 2011 comme nouveau président du Paris St Germain. L’ancien tennisman de haut niveau reconverti en homme d’affaire a déboursé la modique somme de 50 millions d’€ (+ environ 40 millions d’€ de dettes) pour devenir l’actionnaire majoritaire du club de la capitale. Toujours la même année, c’est Dmitry Rybolovlev, riche oligarque russe, qui devient actionnaire majoritaire, président du conseil d’administration et président de l’AS Monaco.

En Espagne, Abdullah Bin Nasser Al Thani , membre éloigné de la famille royale qatari a racheté le club surendetté de Màlaga en juin 2010.

En fait, la situation est récurrente dans de nombreux clubs européens, et même si dans la plupart des cas le spectacle (sur le stade et dans la presse) est au rendez-vous, d’un point de vue footballistique la formule ne semble pas toujours porter ses fruits. En effet le tempérament souvent capricieux et l’inexpérience de ces « rois du dollar » peut nuire aux résultats escomptés d’une équipe.

Publicités
Cette entrée a été écrite par sejourlinguistiqueexpert et publiée le février 15, 2012 à 5:27 . Elle est classée dans Séjours Linguistiques et taguée , , , , . Bookmarquez ce permalien. Suivre les commentaires de cet article par RSS.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :